DÉPENDANCE SEXUELLE

Les symptômes de cette condition, qui est aussi connue comme un trouble hypersexuel, a été spécifié par l'Association Américiane de Psychiatrie en 2010 et la condition sera incluse dans le DSM-V. Voici ci-dessous les principaux symptômes.

 

Si, durant six mois, l'individu a des fantaisies sexuelles se reproduisant de façon intense, des besoins sexuels et un comportement sexuel associé à au moins quatre des critères suivants :

 

           Un niveau important de temps consacré aux fantaisies sexuelles en réalisant certaines activités sexuelles.

           En ayant dans les comportements mentionnés ci-dessus, une façon de répondre aux états de dysphorie, comme lanxiété, la dépression, l'ennui, l’irritabilité.

           En trouvantdans les comportements mentionnés ci-dessus, une façon d'échapper aux événements stressants de sa vie quotidienne.

           Essayant durement de réduire les pulsions sexuelles ou de les contrôler, sans succès.

           En ayant des comportements sexuels qui présentent risques émotionnels et physiques.

           La vie sociale et personnelle de l'individu souffre de dépendance.

           Le comportement n'est pas causé par l'utilisation de certains médicaments ou d'un trouble maniaque existant.

           Le patient a plus de 18 ans.

           Le patient est habituellement fortement impliqué dans des activités comme : des aventures cybersexuelles, multiples, le voyeurisme, l'exhibitionnisme, la masturbation excessive et généralement chaque activité sexuelle compulsive.

 

CAUSE

 

 Il y a des théories essayant d'expliquer les causes de cette condition :

 

           Les théories Neuro-chimiques : comportements sexuels qui sont mis en pratique intensément et ont des modèles de rituels aidant l'individu à produire des changements dans son cerveau, identique à une montée d'adrénaline qui est accompagnée implicitement par ses sensations puissantes incitant l'individu à les répéter de plus en plus souvent (Earle, Crow & Osborn, 1989).

           Théories de détresse psychologique : celles basées sur l'idée que la famille détermine en majeure partie, le développement de la personnalité d'un individu et ses croyances. Une famille négligeant un enfant affectera le comportement de l'enfant sur le long terme, avec des chances en atteignant l'âge adulte, de devoir combattre les sentiments d'isolement, la faiblesse et le manque de valeur, il trouvera refuge dans les comportements provoquant une dépendance.

           L'expérience personnelle 80 % des dépendants du sexe ont été sexuellement abusés durant leur enfance (Carnes, 2001).

           Carnes (2001) parle de cycle de dépendance du trouble hyper-sexuel.

           Préoccupation : un état physique sans repos durant lequel l'individu recherche de façon obsessive la stimulation sexuelle.

           Ritualisation : la routine spécifique de chaque dépendant qui guarantit qu'il atteindra le comportement du désir sexuel.

           Comportement compulsif sexuel : le sexuel agit lui-même, comme il a été planifié dans les étapes précédentes.

           Désespoir :  le sentiment d'être submergé et qu'il n'arrivera pas à se débarrasser du comportement sexuel.

 

Les risques associés à la dépendance son nombreux. Beaucoup de dépendants sexuels ont des comportements à risques, comme des relations sexuelles non protégées, l'abus de substances, d'après une étude conduite par Kalichman & Cain (2004). D'autre part, les relations de couples et de familles sont lourdement affectées, la perturbation des relations intimes, l'exposition des enfants aux matériaux  pornographiques, les conflits (Schneider, 2007).

 

TRAITEMENT


Le traitement, comme pour d'autres dépendances, commence par la découverte du problème et la demande d'aide. Les thérapies choisies pour ces cas, visent à réduire la honte, réguler l'affectif et enseigner au patient comment établir des limites quand il en vient à exprimer sa sexualité (Adams & Robinson, 2001).  Le programme contient 12 étapes, comme la thérapie individuelle et de couple aide l'individu à s'accepter en tant que personne, et devenir socialement réintégré (Schneider & Schneder, 2007). En même temps, les membres de la famille sont des facteurs importants dans la procédure de rétablissement après la dépendance, et, avec la famille, la thérapie devient nécéssaire.


RÉFÉRENCES


Adams, K.A. & Robinson, D. W. (2001). Réduction de la honte, Régulation de l'affectif, et Développement de la frontière sexuelle :  Les composantes essentielles au développement du traitement contre  la dépendance sexuelle,  Dépendance et compulsion sexuelle :  Le Journal du Traitement et de la Prévention, 8 (1), p. 23-44, DOI: 10.1080/10720160127559


Carnes, P. (2001). Hors des ombres : Comprendre la dépendance sexuelle, US: Hazelden


Earle, R., Crow, G. M., & Osborn, K. (1989). Tout le temps seul : Reconnaître, comprendre, et surmonter la dépendance sexuelle, pour les dépendants et les co-dépendants. Simon & Schuster.


Herkov, M. (2010).  Quelles sont les causes de la dépendance sexuelle ?. Psych Central. Tiré du 1er juillet, 2012, via  http://psychcentral.com/lib/2006/what-causes-sexual-addiction/


Trouble Hypersexuel chez DSM-V. via http://www.dsm5.org/proposedrevisions/pages/proposedrevision.aspx?rid=415 le 2 juillet 2012.


Kalichman, S. C. & Cain, D. (2004).  La relation entre les indicateurs de compulsion sexuelle et le haut risque des pratiques sexuelles parmi les hommes et les femmes recevant des services de la part d'une clinique de traitement d'infections sexuellement transmises. Journal de la Recherche sur le Sexe, 41 (3), p. 235-241


Schneider, J. P. & Schneider, B. H. (1996).  rétablir le couple de la dépendance et la co-dépendance sexuelle : Resultats d'une étude de 88 mariages, Dépendance et compulsion sexuelle: Le Journal de  Traitement et de Prévention, 3(2), p. 111-126.


Comments

comments powered by Disqus