LA PSYCHOLOGIE DE SOI

La psychologie de soi est une orientation psychanalytique développée par le psychiatre Heinz Kohut au début des années 60 en apportant un bol d'air aux théories du domaine de la psychanalyse souvent inflexible.

APERÇU:

Selon Kohut, les problèmes des gens apparaissent lorsque les besoins essentiels que les gens ont pendant leur enfance, ne sont pas comblés, des besoins liés à leur fort intérieur et non aux conduites sexuelles innées. Avec une telle idée, Kohut propose un système psychanalytique qui place le patient au cœur du système de guérison en l'orientant selon ses besoins contrairement aux autres théories qui s’appliquent telles qu’elles sont pour tous les patients.  La psychologie de soi est très populaire aujourd'hui et continue à créer de l'empathie dans la relation thérapeutique aussi bien que l'exploration et la créditation du soi subjectif de ceux qui prennent part de la procédure thérapeutique.

CONCEPTS PRINCIPAUX:

Soi: Contrairement à  Freud et ceux qui ont parlé des instances psychiques de l'individu en termes d’id, ego et superego, Kohut propose une nouvelle perspective de la personnalité des individus. Selon lui, les gens développent  4 instances du moi, pour simplifier, 4 types de soi: le nucléaire, virtuel, soi cohésif et grandiose. Ils se développent depuis le plus jeune âge, l'interaction avec les autres devient un élément qui aide à former ces types de soi.
Empathie: Etant un psychanalyste lui- même, Kohut a vu la source de tous les problèmes des individus dans les expériences défectueuses de l'enfance. Le plus souvent, un manque d'empathie de la part des parents évite à l'enfant de développer ces 4 types de soi, ce qui est considéré comme une cause des pathologies pouvant survenir dans la vie adulte (Nersessian & Kopff, 1996). En thérapie, les individus cherchent à obtenir l'empathie du psychanalyste, qui aide non seulement à comprendre et à surmonter les conflits de leur enfance  le mais thérapeute est supposé tenter une approche clinique d'exploration d'un passé d'enfance submergé de fantaisies sexuelles.
Objet de soi: Objets extérieurs non perçus comme différents par les enfants. Les exemples peuvent aller des parents qui sont aux petits soins pour leurs enfants, à un certain jouet appartenant à l'enfant ou même à une partie du corps maternel (la poitrine par exemple). Ces objets de soi ont pour but d'assurer la continuité et la sécurité de l'enfant, qui sont absolument nécessaires pour qu'il connaisse le monde et interagisse avec dés le jeune âge. (Kohut, 2009).

Frustration optimale: Selon Kohut, pour développer les besoins des individus,  pour avoir un niveau de frustration  (celui qui est trop bien pourrait devenir traumatique, un trop faible peut être perçu comme un obstacle). La relation avec la mère doit offrir les doses optimales dés le plus jeune âge pour la raison précise que cela aide l'individu à construire une base solide du soi.

THÉRAPIE:

Comme la psychanalyse classique, la psychothérapie de soi continue à être très sollicitée à ce jour. Contrairement aux approches psychanalytiques classiques, les thérapeutes ont reçu une formation de psychologie du soi et préfèrent plutôt “sympathiser” que “analyser”. L'accent est surtout mis sur le soutien et l'analyse du client selon son point de vue qui est aussi subjectif. Le thérapeute essaye de comprendre comment le patient fait face aux problèmes, par opposition aux verdicts généreux qui cherchent les réponses du passé.

Bien que l'enfance demeure la source des problèmes du patient en thérapie, elle est interprétée de façon flexible et personnelle. Les applications des théories de Kohut sont utiles à la fois pour résoudre les problèmes individuels et ceux des couples. Dans le dernier cas, l'accent est mis sur la façon par laquelle les différentes instances du corps de soi se sont développées et sur la façon dont l'interaction entre les “soi” des individus qui forment un couple mène à l'apparition des différents problèmes. En même temps, l'application des théories de Kohut peuvent êtres effectuées sur un niveau culturel en interprétant un nombre de travaux d'art (livres, films) aussi bien que les relations cultivées entre les figures historiques à notoriété, comme la relation entre Jung et Freud (Homans, 1979).

RÉFÉRENCE:

Heinz Kohut (2009), L'analyse du soi. Chicago: Université de Chicago Press.

Homans, P. (1979) Jung dans le  Contexte. Chicago: Université de Chicago Press.

Nersessian, E.& Kopff, R. (1996) Textbook de Psychoanalyse. U.S.: Association Américaine de Psychiatrie.

Comments

comments powered by Disqus