Psychothérapie à Paris

Psychothérapie à Paris et en ligne - Philippe Jacquet & Associés

Psychothérapie à Paris

La psychothérapie reste mal connue du grand public, à cause, notamment, des représentations inexactes qu'en font les médias. Cependant, il s'agit d'une démarche très positive qui permet à l'individu de mieux se connaître, et de parvenir à une meilleure compréhension de ses pensées, de ses sentiments et de ses actions.

La psychothérapie offre un cadre sûr dans lequel le patient peut examiner sa vie et ses croyances les plus profondes, ce qui peut l'aider à changer les choses qui le rongent et qui lui posent des problèmes dans d'autres domaines de sa vie. Bien que ces croyances aient été façonnées pendant l'enfance, il ne s'agit pas d'une approche tournée vers le passé : son but est d'améliorer la qualité de vie du patient en l'aidant à se voir sous un nouveau jour.

Comment nos services de psychothérapie peuvent-ils vous aider ?

Si vous recherchez des services de psychothérapie à Paris, en langue anglaise ou en langue française, nous sommes là pour vous aider. Nous proposons des services de psychothérapie en anglais et en français en ligne, via Skype ou WhatsApp. Car le lieu de votre domicile ou vos voyages d'affaires ne doivent pas vous empêcher de demander et de recevoir de l'aide.

Nous offrons des traitements pour divers problèmes, des problèmes conjugaux aux crises existentielles, en passant par l'anxiété. Nous comprenons qu'il est possible que vous souffriez de plusieurs problèmes en même temps et que ces problèmes s'exacerbent les uns les autres, renforçant ainsi votre mal-être. C'est pourquoi nous nous efforçons de traiter la personne dans son ensemble plutôt que de viser un seul problème. Selon nous, c'est là la clé d'un changement durable.

Quel type de psychothérapie pratiquons-nous ?

Notre pratique de la psychothérapie est basée sur les idées du célèbre psychiatre suisse Carl Gustav Jung. Jung est particulièrement connu pour son travail sur le symbolisme et l'interprétation des rêves. Cependant, ces domaines d'investigations ne représentent qu'une petite partie de son travail.

Travail sur l'inconscient

Jung commença à exercer au début du XXe siècle. Par la suite, il développa une étroite relation de travail avec Sigmund Freud. Tous deux collaborèrent pendant plusieurs années, mais leurs différends concernant l'étude de l'inconscient mirent fin à leur collaboration. Examinons leurs convictions.

Selon Freud, l'esprit se divise en trois instances :

           le ça, réservoir des instincts et réceptacle des souvenirs refoulés;

           le surmoi, siège de la conscience morale ;

           le moi, force intermédiaire qui assure l'équilibre entre le ça et le surmoi

Pour simplifier, si vous étiez le moi, le ça serait le diable perché sur votre épaule gauche, tandis que le surmoi serait l'ange sur votre épaule droite.

Pour Jung, en revanche, les 3 instances psychiques sont le moi, l'inconscient personnel et l'inconscient collectif.

Sa vision du moi faisait référence à l'esprit conscient, capable d'accéder aux pensées, aux mémoires et aux émotions, pour former l'identité d'une personne, mais c'est sa vision d'un inconscient à deux niveaux, qui a fait parler d'elle dans le domaine de la psychothérapie.

Le premier niveau, l'inconscient personnel, s'inscrivait dans l'interprétation de Freud. Selon Jung, l'inconscient personnel est le réceptacle d'informations oubliées et de souvenirs refoulés qui forment un complexe composé de différentes parties selon limportance de celui-ci.

Cependant, le deuxième niveau, l'inconscient collectif, représentait une véritable rupture. Jung affirmait que cet inconscient est commun à tous les êtres humains, y compris nos ancêtres. C'est cet inconscient collectif, pensait-il, qui explique pourquoi lon retrouve les mêmes peurs, par exemple, de l'obscurité, des araignées ou encore des serpents, chez toutes les catégories de personnes, quels que soient leur culture, leurs origines ethniques, leur religion, leur genre ou leur âge.

Selon Jung, l'inconscient collectif est constitué de types de personnalité universellement reconnus, qu'il a nommé « archétypes ». Voici les 4 archétypes principaux :

           Ombre : Partie de la psyché guidée par des instincts animaux, source d'énergie créatrice et destructrice ;

           Anima/animus : La féminité inconsciente de l'homme et la masculinité